Les stages Les stages
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Calendrier Calendrier
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Inscription à la newsletter Inscription à la newsletter
STAGE : FIN DE VIE : QUEL PROJET ?

 

Il y a un avant et un après. Lorsque vous entendez votre médecin dire : « votre situation est devenue critique, le pire est à craindre dans les semaines à venir » un grand trouble vous envahit.
Vous avez besoin de sollicitude, bien sûr mais aussi de mettre de l’ordre dans tout ça pour vivre au mieux cette nouvelle étape.
Les équipes en EHPAD doivent vous y aider de la meilleure manière possible.
C’est la raison de ce stage.



Durée : 2 jours


Objectifs
Construire un projet de Fin de vie c’est-à-dire :
Avoir une définition claire et commune de : la mort, le deuil et les soins palliatifs
Identifier les besoins, les désirs et savoir analyser les discours, silences et comportements des personnes en fin de vie et de leur entourage ;
Avoir une vision collective de l’enjeu
Maîtriser les étapes de ce « trajet » et leur impact (désarroi, colère, tristesse,…)
Communiquer plus efficacement dans ces situations



Contenu

PARTIE 1 : COMPRENDRE
-Les connaissances essentielles autour de la fin de vie et du cadre règlementaire : (code de la santé publique fut réajusté au fur et à mesure à partir de ces lois :
La loi du 9 juin 1999 visant à garantir le droit à l’accès aux soins palliatifs.
La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé.
La loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, intégrées au code de la santé publique, ont conféré aux malades un certain nombre de droits.
Le droit au respect de la dignité de la personne malade (article L. 1110-2)
-Les différentes façons d’appréhender la fin de vie
-Soins curatifs et soins palliatifs
-Spécificité gériatrique

PARTIE 2 : AGIR
-Prise en compte de la douleur (évaluer, transmettre, soulager)
-Approche des aspects spirituels, culturels et religieux de la mort (les rites et leur importance)
-Travail et processus de deuil pour la personne et l’entourage (accompagner un vivant plus qu’un mourant)
-Accompagner la famille de la personne.
-Quels besoins de la personne en fin de vie et quelles réponses à apporter ?.
-Superposition efficace de la communication verbale et non-verbale (écoute « sensitive », reformulation, gestions des situations difficiles…)
-La juste distance dans l’accompagnement (les sentiments inefficaces pour aider les patients…).
-Le travail d’équipe, la démarche institutionnelle face à la fin de vie, au décès (l’accompagnement, les derniers moments, l’annonce du décès, l’après)
-Les résonances personnelles face à la fin de vie, à la mort.