Les stages Les stages
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Calendrier Calendrier
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Inscription à la newsletter Inscription à la newsletter
STAGE : CREER ET/OU OPTIMISER UN JARDIN THERAPEUTIQUE EN SECTEUR GERONTOLOGIQUE

 

Depuis le « Il faut cultiver notre jardin » de Voltaire au « Jardin extraordinaire » de Trenet, le jardin ne cesse d’être une représentation poétique et nourricière.
Un petit lopin peut constituer une ressource substantielle tant pour « apaiser » les âmes chagrines que pour raviver voire transcender les rêveries du promeneur solitaire.
Tel est l’objet de ce stage.


Durée : 3 jours

Public :
Equipes soignantes, paramédicales et d’animation et, plus généralement, toute personne concernée par ce projet.
La présence d’encadrants est importante (en version intra-établissement).


Objectifs :
Les objectifs se déclineront à travers les fondamentaux suivants:
- le jardin comme ressource thérapeutique (non-médicamenteuse)
- la gestion d’un temps dédié à  cette activité (prévu ou à déterminer)

L’objectif principal sera donc d’optimiser la ressource en fonction du temps imparti et des spécificités individuelles des résidents.


Objectifs connexes :
- Connaître les différentes fonctions qu’occupe le jardin dans la mémoire des résidents (le rapport dehors-dedans / le rappel des « bon et moins bon souvenirs » qui font aussi autant de deuils à porter / la fonction nourricière du jardin et sa fonction plus secrète)
- Quels objectifs individuels pour les résidents et qui trouvent ou trouveraient leur place dans le PVI ?
- En quoi certaines activités extérieures peuvent-elles contribuer à l’apaisement de certains patients (notamment l’anxiété du crépuscule) ?
-  Comment optimiser d’avantage les espaces existants en tant que ressources ?
- Pourquoi et comment pérenniser sa fréquentation en incitant les résidents à s’y rendre, y circuler en sécurité et à y trouver des activités (notion du CETNM – chariot extérieur des thérapies non médicamenteuses)


Programme :

Jour 1

Perspective historique
. Histoire du jardin pour les générations d’avant, pendant et d’après-guerre
. Qui faisait quoi, à quel moment ?
Le jardin, facteur de bien-être ?
2 mini-projets : créer le jardin idéal et que met-on dans le CETNM ?
Si les souvenirs passés peuvent conduire à la nostalgie, le jardin d’aujourd’hui doit s’efforcer à la fois de garder un côté éternel (non générateur de stress) et faire découvrir des « nouveautés » (vivre hic et nunc – ici et maintenant)

Connaître les émotions qui restent intactes quelle que soit l’évolution des pathologies de type Alzheimer (et qui permettent des rapprochements empathiques importants) par ce biais.
Le jardin : un instant pour rêver ?

Panorama des différentes activités (physiques et/ou cognitives) trouvant la meilleure place dans le jardin, été comme hiver…(10 activités essentielles)

Etude de cas N°1 : 4 résidents, 4 instants jardins différents

L’apaisement possible des troubles du comportement
Concernant les troubles du comportement les plus fréquents : comment le jardin peut-il aider une personne désorientée (qui souhaite rentrer chez sa maman, qui déambule, crie, ou au contraire demeure apathique…)
ou un résident à l’état de santé très précaire (fauteuil, nécessité de préparation aux éventuels chocs thermiques, précautions particulières,…) dont l’amertume et l’anxiété semblent devenues une seconde nature ?
Comment inciter certains résidents à « sortir » alors qu’ils s’y opposent, parfois frontalement ?
Qu’est-ce que l’hortithérapie qui s’intéresse à l’action du jardinage sur le corps, l’intellectuel, le psychisme et le mental et où trouve-t-elle sa place dans les projets de jardins thérapeutiques ?
Quelle réponse constitue-t-elle dans l’environnement gériatrique ?
Quels sont les bénéfices psycho-sociaux d’une promenade ou d’une activité jardinage ?
Comment évaluer l’impact du jardin thérapeutique sur les TC ?

Etude de cas N°2 : construction d’une grille simple d’évaluation des bénéfices de l’activité
Comment insérer cette activité dans le projet de vie individualisé de la personne accueillie et le projet de vie institutionnel ? (en propre ou en général)

Etude de cas N° 3 : Un PVI « un peu spécial »

Jour 2

Le jardin et l’équipe : (re)découvrir avec de « nouveaux » yeux ?
Visiter ou revisiter (connaissance à travers la reconnaissance) l’environnement proche pour partager des observations différentes et ainsi s’enrichir de propositions (jeu du « Cela me fait penser à … » associations spontanées)
Les expériences familières des résidents au jardin (notamment au travers des pratiques) et leur impact sur les praxies
La nécessité d’un consensus sur un accompagnement sécurisant
Etude de cas : se représenter le jardin à travers les yeux des aînés…
Renforcer le sens :
L’existant : quel espace : quelle surface ? Quelle exposition ? Quels réaménagements éventuels ?
Quelles sont les missions d’un comité de pilotage du projet jardin thérapeutique ?

Etude de cas : du « savoir-faire au faire-savoir »…comment les acteurs peuvent-ils être impliqués et coordonnés efficacement ?
La gestion des flux de circulation, l’aménagement des allées et la sécurité du promeneur
Adapter le jardin aux résidents et non l’inverse (mobiliers, plantes, etc.)
Aspects techniques et esthétiques :
Comment choisir arbustes , plants, … ? Quelles espèce à éviter et pourquoi (toxicité)?
Comment jouer sur les formes et les couleurs en évitant les aspects anxiogènes générés par les TC ?
Quel jardin d’hiver imaginer ?
Prévoir et aménager des espaces détente conviviaux (collectifs et individuels)

Etude de cas : Les différents repères pour les personnes désorientées

Les formes anxiogènes à éviter (ce qui peut nous apparaître séduisant ou familier peut leur paraître effrayant)
La présence d’eau : fontaine, cascade , mare… Comment l’harmoniser ?
Les parcours d’incitation à la marche (motricité/équilibre, en coopération avec les paramédicaux concernés) et notamment pour les résidents qui déambulent.

Jour 3 :

L’activité jardinage pour les « Nuls » : choix des supports, création des outils adaptés, choix des graines et plantes à cultiver…
Calendrier des semis et plantation, entretien, récolte

Etude de cas : Les produits du jardin en atelier cuisine ? Comment ?
Libre accès :
Pourquoi et comment faciliter l’accès à l’extérieur ?
Peut-on bénéficier de l’effet « Snoezelen » dans un jardin ?
Si oui, comment ?
Comment favoriser l’intimité ?
Le jardin en fête (comme autrefois)
Etude de cas : projet d’association fête et jardin


Méthode pédagogique :
Alternance d'exposés, d'échanges interactifs avec les participants  d'exercices pratiques et d’étude de cas.