• Jacques Heurtier

Au théâtre… ce jour ?

Mis à jour : mai 15

« Quelle belle pièce… » dit Virginie. Elles sortent du Théâtre. Le fond de l’air est tiède et moelleux. La résonance du jeu des acteurs commence à se disperser sur le boulevard. « Je crois que j’aimerais beaucoup jouer, surtout des rôles comme ceux-là… Ils sont denses, riches et donnent une rare profondeur à l’acteur…» « C’est vrai » dit Julie. « En y réfléchissant, je me demande si faire du théâtre ne nous amènerait pas à mieux dire ce que nous avons à dire… » « Là, tu marques un point » dit Julie « je crois que j’endosse des rôles particuliers surtout lors des conflits… » «Toi, la super DRH ? » « Tu sais que je fais ce métier parce que j’aime voir les gens progresser. Ma mère et ma sœur aînée ont toujours été là pour me guider, me conseiller…et j’ai toujours voulu rendre la monnaie autour de moi… » « Oui je sais, tu es super nanny… » Elles éclatent de rire. « Merci…mais il y a des moments difficiles, les licenciements par exemple… qui sont l’exact contraire de ce que je voulais faire…» « Et là, spontanément, tu te mets à jouer ? » « Oui, je joue la dame sévère. Je cache tout ce que je ressens à ce moment-là : je suis tellement triste, j’ai tellement envie de pleurer que si je ne m’accrochais pas à ce rôle, je ne tiendrais pas… » « Donc tu fais du théâtre au boulot ? » « Oui, mais on en fait tous… » « Avec des rôles de composition plus ou moins réussis… » dit Julie. « Je pense à mon chef : il passe constamment du rôle de protecteur à celui de censeur, c’est grave mortel…. » « Oui, mais ton chef, il fait de l’impro… » « Oui, ça sonne faux, il n’a pas étudié son personnage…. » Elle rit et rajoute « Mais je l’aime bien… quand même…Toi, tu as dû le travailler ce rôle de Mère Fouettard, non ? » « Oh, oui, je l’ai écrit, joué devant la glace, je me suis enregistrée…La première fois, ça a été une horreur, j’en avais le cœur fracassé…Je voyais ses larmes, je l’imaginais sans travail, seule avec 2 enfants, c’était horrible… » « Oui, on ne peut jamais se fermer complètement à la douleur d’autrui, même avec le plus beau rôle…. » rajouta Julie.

Elles continuèrent de marcher sur le boulevard, en silence. La nuit était calme. Chacune s’interrogeait sur la meilleure manière de tenir un rôle…

« On devrait peut-être affiner les rôles d’avantage pour dire aux gens qu’on les aime, qu’on les apprécie, qu’ils sont importants pour nous…. »

« Mais tu as raison » dit Virginie « …pourquoi n’ai-je pensé à jouer que pour les mauvaises choses, jouer n’est pas se défendre… » « Tu as raison, jouer, ou tenir un rôle nous est offert à tout moment pour magnifier notre présence aux autres… » « Et oui, dit Julie, dans la vie on ne fait pas ce qu’on veut mais on est responsable de ce que l’on est… » « Oui, et l’acteur au travail doit jouer avec justesse ses sentiments sinon, il est perdu. »

16 vues

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr - info@anfg.fr

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

Site édité par l'ANFG

et hébergé par : Wix.com