• Jacques Heurtier

Diogène, à domicile ?

Mis à jour : mai 15

Pierre dirige un SAD (service d’aide à domicile). Les assistantes sociales le contactent régulièrement, notamment pour les cas « difficiles ». Il se rend chez le bénéficiaire : là c’est le choc. Il se dit qu’il préférerait être dans un container de poubelles fraîches… C’est l’horreur absolue : piles de papiers gras, excréments, nourriture avariée partout, même les cafards semblent trouver que c’est trop.

L’assistante sociale l’emmène dehors. « Ouf c’est irrespirable… Le plan d’aide prévoit une aide à domicile 3H00/jour… » « Comment faire ? » se dit Pierre.

Il sait que le « bénéficiaire » n’acceptera pas que l’on fasse vider l’appartement. « Vous inquiétez pas » dit l’assistante sociale, « il doit être hospitalisé 4 jours. On fera venir une entreprise de nettoyage… » « Et après ? » « C’est votre problème, Pierre »

Une semaine plus tard : appel de l’aide à domicile « Ça s’est bien passé mais il a jeté après mon passage tous les produits nettoyants à la poubelle… » « Bon, essayez de les mettre en hauteur la prochaine fois… »

Ce fut fait.

Nouvel appel au passage suivant : « Les produits sont là mais il ne veut plus du lit médicalisé et réclame sa paillasse… » Un déclic se produisit dans l’esprit de Pierre : plus on refusera des bricoles et plus il réclamera des choses importantes… « Faites le patienter mais ne laissez plus les produits et montrez lui avec discrétion que vous les emportez… » Et… il n’y eut plus de nouveaux appels…

107 vues2 commentaires

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr - info@anfg.fr

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

Site édité par l'ANFG

et hébergé par : Wix.com