• ANFG

Quiz sur les Droits du résident (réponses)

Mis à jour : mai 15

1. Le consentement doit systématiquement être recherché lorsque la personne est apte à exprimer sa volonté et à participer à la décision.


2. Tout résident a le droit d’être informé sur son état de santé. Vrai


3. Le résident peut refuser un acte médical et un acte de soin. Vrai


4. Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie grave et incurable et en l’absence de la connaissance de ses volontés, le médecin doit recueillir le témoignage de sa personne de confiance. Vrai


5. Les directives anticipées sont des instructions écrites que peut donner toute personne majeure en prévision de son incapacité d’exprimer ses souhaits relatifs à sa fin de vie concernant les conditions de limitation ou d’arrêt de traitement.


6. A la demande de la personne en fin de vie, la sédation profonde et continue peut-être mise en œuvre à son domicile. Vrai


7. Une personne faisant l’objet d’une mesure de protection juridique comme la tutelle peut désigner une personne de confiance. Vrai

- et sans l’autorisation du juge des tutelles : Faux


8. Les professionnels de santé doivent interroger chaque résident sur la présence de directives anticipées. Vrai


9. Où le médecin doit il rechercher la présence des directives anticipées ?

Personne de confiance, dossier médical, dossier médical partagé, médecin traitant.


10. Le droit d’aller et venir librement en Ehpad est un droit fondamental du résident. Vrai


11. Les mesures particulières de restriction de ce droit doivent faire l’objet d’une annexe au contrat de séjour. Vrai


12. Il n’est pas obligatoire de proposer au résident de nommer une personne de confiance Faux (il est obligatoire de proposer au résident de nommer une personne de confiance)


13. Les missions de la personne de confiance auprès du résident en Ehpad. Cocher les bonnes réponses

Aide le résident à connaître et comprendre ses droits

Aide à la compréhension des droits relatifs à l’accompagnement

Conseille le résident à prendre ou comprendre une décision médicale

Témoigne auprès du médecin des souhaits du résident dans le temps de la fin de vie Peut solliciter une réflexion sur la liberté d’aller et venir du résident


14. Il n’est pas obligatoire de rechercher la participation du résident à son projet de vie lorsque celui-ci est apte à exprimer sa volonté et à y participer. Faux


15. Une mesure individuelle de limitation d’aller et venir intervient dans le seul cas où c’est le comportement du résident qui met en danger son intégrité physique et sa sécurité corporelle. Vrai


16. Une réunion pluri professionnelle est obligatoire avant la mise en œuvre de mesure individuelle de limitation d’aller et venir. Vrai


17. Le résident peut demander au directeur de l’Ehpad à ce que sa mesure de limitation d’aller et venir soit réévaluée. Vrai Faux

18. La mesure de limitation de la liberté d’aller et venir doit être strictement nécessaire et être proportionnée par rapport aux risques encourus par le résident


19. Le partage d’informations relevant du secret professionnel au sein de la même équipe de soins nécessite l’accord du résident. Faux


20. Les informations que partagent les professionnels d’une même équipe doivent être strictement nécessaires à la coordination ou à la continuité des soins ou à son suivi médico-social et social. Vrai

0 vue

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr - info@anfg.fr

Site édité par l'ANFG

et hébergé par : Wix.com ​