• ANFG

La relaxation à induction musicale

Mis à jour : mai 27

Invitation à la pratique


(fiche proposée par Xavier de Larochelambert, art-thérapeute formateur)


Stressé ? Angoissé ? Pour les personnes fragilisées, vulnérables, pour leurs aidants professionnels ou familiaux, la période actuelle vient parfois renforcer le niveau d’anxiété, de tension psychique ou musculaire.


La Relaxation à induction musicale est alors un des moyens très très faciles à réaliser, absolument sans danger et d’une efficacité à toute épreuve. Il suffit de disposer de 20 minutes, d’un appareil pour diffuser de la musique (l’idéal c’est une enceinte Bluetooth guidée par un smartphone ou un ordinateur par exemple) et d’une playlist préparée avant la séance. Cerise sur le gâteau, le soignant qui mènera cette séance en ressortira lui-même très détendu!


Pour la musique, on trouve facilement ce que l’on cherche dans les musiques de relaxations, musique New Age… Mieux vaut éviter les musiques trop typées, trop connues qui peuvent heurter la culture musicale du sujet, voir être connotée à un mauvais souvenir… Exclure les chansons dont le texte empêchera le lâcher prise. Les musiques 1 à 3 seront de plus en plus douces, de moins en moins rythmées, elles vont amener le patient vers un état de plus en plus relâché. La musique 4 est destinée au réveil doux et doit retrouver une structure plus tonique tout en restant agréable et douce (technique de relaxation en « V »).

En suivant pas à pas la méthode décrite dans la fiche jointe, le participant se verra amené vers un état de conscience modifiée, proche de l’état qui précède la phase de sommeil, puis guidé vers un retour à la reprise de complète conscience, le tout en douceur et par la musique.


Mode opératoire :

Durée recommandée : 20 minutes environ

4 phases avec 4 musiques différentes.


Pour chaque phase, donner les consignes avant l’écoute musicale. Pas de paroles pendant l’écoute musicale. En fin d’écoute diminuer progressivement la puissance de diffusion. Phase de silence entre la fin d’une musique et la consigne suivante.


Préparation :


Préparer le matériel, vérifier son bon fonctionnement, si utilisation du téléphone assurez-vous de ne pas pouvoir recevoir d’appels pendant la séances).

Accueil dans un lieu calme, tempéré, sans lumière violente. Le logement de la personne est également approprié. Installer la ou les participants (une séance peut réunir jusque 4 personnes si les conditions de confort et de sécurité le permettent) le plus confortablement. Expliquer l’objectif et le déroulé aux participants, simplement, avec vos mots. Mieux vaut ne pas rajouter de l’angoisse par le sentiment de l’inconnu ! Pratiquer quelques exercices de respiration approfondie, avant de commencer et puis…. on démarre.


Phase 1 -> Phase de Synchronisation (ouverture des capteurs sensoriels, synchronisation musique et corps).

Durée 3 à 5 minutes d’écoute.

Il s’agit d’accompagner le rythme existant du sujet. Le capter dans le rythme avec lequel il est arrivé.

Consigne à donner avant l’écoute : écouter simplement la musique et la laisser aller, laisser les sensations agréables venir, se régler gentiment sur son rythme.

Musique choisir une musique neutre, plutôt légèrement tonique. Présence de rythme, d’un tempo et de mélodie. En fin d’écoute diminuer doucement la puissance, ne pas arrêter brutalement.


-Pause de 20 secondes-


Phase 2 -> Phase de Début de relâchement (Renforcer l’imaginaire)

Durée 4 minutes

Consigne à donner avant l’écoute. Laisser se former des images mentales agréables en lien avec la musique. Les regarder défiler comme si on avait une visionneuse interne, se laisser envahir par le sentiment de bien-être.

Musique : Privilégier une musique plus douce, très mélodieuse, harmonieuse avec très peu de rythme. En fin d’écoute diminuer doucement la puissance, ne pas arrêter brutalement.


-Pause de 30 à 40 secondes-


Phase 3 → Phase de relaxation proprement dite

Durée 4 à 5 minutes

Consignes avant l’écoute : Se laisser bercer calmement par la musique. Se focaliser sur une seule image très agréable et la garder en tête pendant l’écoute de la musique (ne pas imposer l’image en question car chacun a son imaginaire et doit se sentir libre).

Musique : Choisir une musique avec très peu de mélodie, Nappe musicale. Pas de rythme. Bruits de nature éventuellement associés (vague etc…mais attention les bruits d’eau peuvent donner envie d’uriner…). En fin d’écoute diminuer doucement la puissance, ne pas arrêter brutalement.


-Pause 40 à 60 secondes-


Phase 4 → phase de retour

Durée 3 à 3.5 minutes

Consignes : « revenir », écouter la musique calmement et suivre, se raccrocher à son tempo, chacun à son rythme.

Musique : Plus ou moins du même type que la phase 2 ou 1.

Après la phase 4, laisser du temps à la personne pour revenir à la vigilance.


Evaluation :

- Vous pouvez observer les signes de détente corporelle : tonus, yeux fermés ou ouverts, mouvements parasites ou pas… Si un patient s’endort pendant la séance, rien de grave, il en aura néanmoins du bénéfice… à condition de le réveiller calmement !

- Et surtout demandez au participant comment il a vécu cette séance ? Tenir compte de son retour pour la séance suivante.



Fiche technique


Définition : Relaxation = état de conscience modifiée, proche de l’état qui précède la phase de sommeil.

Indication : Etats anxieux, tensions psychiques, tensions musculaires et corporelles


Mécanismes :

Les Neurotransmetteurs impliqués dans ces différentes phases :

Vigilance : → Noradrénaline, ADRENALINE, Gaba

Relaxation : → Arrêt sécrétion de l’adrénaline, Augmentation de la sérotonine et de la dopamine.


Mode opératoire :

Durée recommandée : 20 minutes environ (écoute)

4 phases avec 4 musiques différentes.


Pour chaque phase donner les consignes avant l’écoute musicale. Pas de paroles pendant l’écoute musicale.


Phase 1 -> Synchronisation : ouvrir les capteurs sensoriels.

Durée 3 à 5 minutes

Il s’agit d’accompagner le rythme existant du sujet. Le capter dans le rythme avec lequel il est arrivé.

Consignes : écouter la musique et la laisser pénétrer

Musique donc plutôt tonique. Présence de rythme et de mélodie. Musique neutre


-Pause de 20 secondes-


Phase 2 -> Relâchement : Renforcer l’imaginaire

Durée 4 minutes

Consignes : Ecouter la musique. Laisser se former des images mentales agréables en lien avec la musique.

Musique : Douce, mélodieuse, harmonieuse. Peu de rythme.


-Pause de 30 à 40 secondes-


Phase 3 → Phase de relaxation proprement dite

Durée 4 à 5 minutes

Consignes : Se laisser bercer calmement par la musique. Se focaliser sur une seule image très agréable, et la garder en tête pendant l’écoute de la musique. (ne pas imposer l’image en question).

Musique : peu de mélodie, Nappe musicale. Pas de rythme. Bruit de nature éventuellement associés (vague etc…).


-Pause 40 à 60 secondes-


Phase 4 → phase de retour

Durée 3 à 3.5 minutes

Consignes : « revenir », écouter la musique calmement et suivre son rythme.

Musique : Plus ou moins comme la phase 1

Après la phase 4, laisser du temps à la personne pour revenir à la vigilance.

Contexte : Bien sûr l’ambiance est importante : calme, paisible, silencieuse


Evaluation :

- Corps -> niveau de détente, tonus, yeux fermés ou ouverts, mouvements parasites ou pas….

- Autoévaluation (pleurs ?), sensation perçues, images ?



relaxation-a-induction-musicalepdf

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr

Site édité par l'ANFG et hébergé par : Wix.com ​