• Jacques Heurtier

Fanny, apprentie-animatrice

Mis à jour : mai 15

Fanny est en stage. Elle aimerait devenir animatrice en Maison de retraite.

Dans le cadre de son stage, elle a dû préparer une animation.

Elle est face aux résidents.

« Bonjour, je m’appelle Fanny et je vais vous proposer un petit jeu »…

L’animatrice la coupe :

« Fanny va nous proposer un exercice… »


Aïe, ça commence mal pense Fanny.

« Voilà, je vais vous demander de chercher des objets qui servent à la cuisine… »

« Monsieur, est ce que vous pourriez m’en donner un ? »

« …. »


L’animatrice intervient :

« Fanny souhaiterait que vous citiez 1 objet que l’on peut utiliser lorsque l’on fait la cuisine. Quel objet pourriez-vous citer, Monsieur X ? »

« Euh… » Il hésite.

Fanny dit : « Pas grave, on va interroger quelqu’un d’autre… »

L’animatrice la coupe encore :

« Mr X si je vous propose cuillère ou nuage, que choisissez-vous ? »

« …. » M. X est très désorienté à ce moment-là….

« Et si je vous dis que cuillère est la bonne réponse, vous êtes d’accord, n’est ce pas ? »

« Oui… »

« Et si je vous demandais un 2e objet, vous diriez couteau ou pneu ? »

« Couteau… »

« Tout à fait »

« A vous Fanny… »


Fanny est inquiète, elle vient de se prendre 2 râteaux… Elle a mal formulé sa première question et lorsque le résident n’a pas trouvé, elle l’a abandonné en questionnant quelqu’un d’autre…

C’est vrai on n’apprend pas ces choses-là à l’école…

Tout cela nous renvoie à l’idée que l’art de présenter les animations et de questionner les résidents compte autant que l’animation en elle-même.

Il est préférable d’éliminer les « mots parasites » comme : petit jeu (vous avez remarqué, tout est petit en EHPAD, des petits jeux, des petites minutes, des petites toilettes,… ), ou « pouvez-vous me donner un mot » que l’on remplacera par « Si je vous demandais de citer un mot… »


Ensuite lorsque l’on rentre en relation avec un résident, on ne l’abandonne pas au milieu du gué. On l’accompagne jusqu’à la réussite : « Si je vous disais qu’un couteau peut servir à la cuisine, vous seriez d’accord, n’est-ce pas ? »

Et quand bien même un résident ne répondrait pas à cette question, on fera comme si : « Eh oui, un couteau ça sert en cuisine ».

Ce système mis en place, les résidents ne seront plus anxieux (ou moins) à l’idée de « ne pas trouver devant les autres » et les résidents désorientés pourront participer avec les autres….

Extrait du stage « Maîtrise de l’Animation »

8 vues

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr

Site édité par l'ANFG et hébergé par : Wix.com ​