• Jacques Heurtier

Les secrets d’Hecate et de ses diablesses

Mis à jour : mai 15

Tout là-haut, dans le cloud, Hécate veille. Elle ne dort jamais et se consacre avec passion à son job : faire le mal.

Cette nuit, réunion d’analyse des pratiques avec son équipe, les diablesses. Elles travaillent dans un secteur sensible, le médico-social. Un vrai challenge de tordre l’esprit et inverser les valeurs des humains qui œuvrent dans ce secteur.


« Diablesse N°1, au rapport… » « J’ai passé une semaine dans l’esprit de Sylvie, une aide-soignante. Elle aime les personnes âgées, c’est son point faible. Je me suis donc servie de cet amour. Je lui ai suggéré que toutes les normes et règles de son EHPAD n’avaient qu’un but : détruire cette relation d’amour… » « Ça a marché ? » « Comme sur des roulettes : le lundi, elle a commencé à les bousculer un peu pendant la toilette puisqu’elle n’avait plus le temps de les aimer. Le mardi, elle a commencé à se lamenter sur son sort pour devenir plus persécutrice…Elle a même obligé une mamie à participer à sa toilette en lui disant que c’était pour maintenir son autonomie… pas mal non ? » « Oui, c’est très bien, Diablesse N°1. Continuez. » « Le mercredi, je lui ai dit de faire comprendre à cette mamie que si ses enfants ne venaient pas la voir, c’est qu’il y avait une bonne raison. Elle a pleuré. C’était génial… » « Bon, pas mal du tout » dit Hécate « et dans l’équipe, elle a pu distiller un peu de poison ? » « Ben oui, avec les normes les règles et les pas le temps, si vous rajoutez la maigre rémunération, ça marche à tous les coups… En plus, j’ai fait un coup d’enfer : j’ai suggéré que l’animatrice de foutait rien et toute l’équipe s’est mise contre elle…» « Vous êtes douée, diablesse n°1. Et avec le médecin ? » « Cela n’a pas été difficile : c’est un libéral qui n’a aucune idée du travail d’équipe et ne comprend toujours pas pourquoi il ne prescrit pas. J’ai donc suggéré à Sylvie qu’il n’était pas à la hauteur, qu’il faisait ça parce que c’était moins fatigant et qu’il ne fallait rien attendre de lui. En plus l’IDEC a joué le jeu… C’est génial. Du coup dès le vendredi, l’ambiance était tellement plombée que plus personne dans l’EHPAD n’avait confiance en personne. » « Excellent travail » dit Hécate, « la semaine prochaine vous irez en secteur sanitaire : il y a encore de gros challenges à relever. » « Oh merci Madame, » dit Diablesse N°1, ravie de cette promotion. « Soyez sans crainte, j’ai encore plein d’idées… »

11 vues

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr - info@anfg.fr

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

Site édité par l'ANFG

et hébergé par : Wix.com