• Jacques Heurtier

Marguerite et ses souvenirs

Mis à jour : mai 15

Je déteste cette maison. Ils sont toujours pressés. A peine si ils te regardent dans les yeux. Je ne méritais pas ça. Moi, je n’ai pas été tondue à la libération. Celle-là, elle les a toutes faites : marché noir, prostitution,…Elle aurait vendu ses enfants pour un bijou. Elle est fourbe, elle a toujours su y faire. Ici tout le monde l’aime. Il n’y en a que pour elle. Moi, c’est à peine si elles me regardent. Tiens, la voilà, avec ses mimiques. Et tout le monde lui fait la bise. « Vous êtes jalouse, Mme Y ? » me dit l’animatrice. Elle est exaspérante. J’ai envie de lui dire « Non, je ne suis pas jalouse, je suis furieuse… » Elle me demanderait pourquoi (ils sont indiscrets dans cette maison). Je revois leurs visages : la petite Esther, 6 ans, ses grands yeux bleus et son air grave et Salomon 2 ans toujours à gesticuler. « Mon Dieu, mais tu as le diable dans le ventre, je vais aller chercher le martinet… » Il prenait l’air peiné, contrit. Et bien sûr, il n’y avait pas de martinet… Et puis les gendarmes sont venus. « Ce sont les ordres ». Si j’avais été un homme, à cette époque, j’aurais pris le maquis. Je ne serais jamais allé arrêter des enfants. Ils me les ont pris, je ne les ai jamais revus. C’est elle, je le sais. Elle fricotait avec un officier au costume noir. « Mme Y, ça va ? » « Oui, fichez moi la paix… »

9 vues

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr - info@anfg.fr

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

Site édité par l'ANFG

et hébergé par : Wix.com