• Jacques Heurtier

Travailler avec lui ?

Mis à jour : mai 15

« Ça jamais, il est débile… » « Il est débile parce que tu ne l’aimes pas. Presque tous les gens que l’on n’aime pas sont stupides… » « Peut-être, mais je ne veux pas travailler avec lui sur ce projet…. » « De quoi as-tu peur ? » « Déjà d’avoir de mauvaises sensations : je n’aime pas son regard… » « Oui, mais encore ?... » « Il va encore critiquer mon travail … » « Probablement, mais il n’y a pas que les gens que tu n’aimes pas qui ne sont pas d’accord avec toi…. » « Non, mais lui… » « Nous y voilà, tu penses que travailler avec quelqu’un que tu détestes va te rabaisser ? » « Peut-être…. » « Et si on inversait, si on décidait que travailler avec quelqu’un que l’on hait est un moyen de se grandir ? » « Peut-être, mais… » « Parce que finalement, il n’est pas nécessaire de transformer la haine en amour… Tu continues tranquillement à le détester et vous produisez un travail de qualité… » « Donc tu crois que ce n’est pas si difficile de travailler avec quelqu’un qu’on déteste, qu’on méprise, et que ces sentiments ne vont pas altérer le travail ? » « Non, si tu ne le souhaites pas. » « Je ne voyais pas les choses comme cela… » « Et puis il y a le bonus… » « Quel bonus ? » « Eh bien si tu n’es plus centré sur la relation, le but du projet apparaît plus rapidement… » « Tu crois ? » « C’est souvent le cas : chacun des deux protagonistes met de côté ses sentiments et se concentre sur l’objectif à atteindre… » « Donc finalement, nous aurions au travail des addictions, des envies d’aimer, être aimé, être reconnu qui comme tout désir ne serait jamais satisfait… » « Et n’aiderait pas à la réussite des projets… C’est à la fois vrai et faux. Il y a, dans toute équipe, une multitude de rituels sociaux qui sont nécessaires à la vie commune : mais on ne doit pas leur accorder plus d’importance que cela… » « Finalement tu prônes une certaine distanciation des événements ? » « Plutôt une distanciation du retentissement que les événements ont en nous… » « Bon, ça donne à réfléchir… Je crois bien que je vais bosser avec ce con… » « A la bonne heure… »

NOUS CONTACTER

  • LinkedIn ANFG
  • Facebook ANFG
  • YouTube ANFG

ZAC Parc Eurêka

876 rue du Mas de Verchant

34000 MONTPELLIER

04.67.20.84.42

anfg34@orange.fr - info@anfg.fr

Site édité par l'ANFG

et hébergé par : Wix.com ​